Panier Panier 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

À définir Livraison
0,00 € Total

Commander

Les ruches de la réserve de Changbaishan sont nomades !

Pour assurer aux abeilles d’avoir toujours des fleurs à maturité, prêtes à être butinées et ce, sur une durée maximale dans l’année, les ruches sont régulièrement déplacées dans la réserve, de plus en plus haut le long de la pente du mont volcanique de 850 m à 1750 m. En effet, les fleurs et la végétation de manière générale poussent plus tardivement en altitude. Tout est pensé pour respecter au maximum ce qu'offre la nature.

De plus, ces déplacements permettent de diversifier les fleurs : colza, acacia, tilleul, pissenlit, etc…

A savoir : les abeilles travaillent de mars à novembre au maximum car les températures descendent à -20°C / -30°C entre décembre et janvier !

Pourquoi la gelée royale bio et fraîche Nutrisensis d’origine chinoise est de moitié moins chère qu’une gelée royale bio et fraîche d’origine française ?

On aime à penser - et clamer - que la différence de qualité expliquerait la différence de prix entre une gelée royale d'origine française et une gelée royale d'origine chinoise.

Or, la qualité de la gelée royale bio et fraîche Nutrisensis telle qu’elle est produite et récoltée à Changbaishan ne peut être mise en doute etrelève d’une qualité équivalente à celle d’une gelée royale bio et fraîche d’origine française.

La différence de prix s’explique essentiellement par le coût de la main d’œuvre liée à la récolte de la gelée royale. Si la gelée royale est produite « naturellement » par les abeilles, c’est la collecte de cette gelée royale qui nécessite beaucoup de main d’œuvre.

Dans la réserve naturelle de Changbaishan, environ 300 apiculteurs se chargent de la collecte et des 12 000 ruches.

L’exploitation sur laquelle est située ce rucher s’étend sur 1500 ha au cœur de la réserve naturelle et produit environ 30 tonnes de gelée royale bio par an.

Les apiculteurs de la réserve naturelle de Changbaishan vivent au plus près de leurs abeilles. 

Les ruches sont protégées par des apiculteurs locaux, fiers de leurs produits. Ils exercent leur métier dans une zone très préservée et un cadre de vie privilégié : ils vivent au plus près des ruches et au plus près de leurs familles.

Cette activité leur permet de renoncer à l’exode urbain qui touche malheureusement beaucoup de régions rurales en Chine et leur évite ainsi de grossir le flux des arrivants dans les mégapoles chinoises.

Les apiculteurs ont un rôle primordial dans la récolte de la gelée royale qui se fait de façon artisanale, manuellement dans les règles de l’art, à l’aide d’une petite cuillère.

Ils garantissent également la sécurité des ruches et des abeilles en les protégeant physiquement des attaques de frelons d’Asie par exemple.